Eastman SO-331

Trouvé ici : Labeauratoire

Type : Négatif noir&blanc pas totalement panchromatique, à fort contraste, et à grain fin

Sensibilité : 50 ISO

Date de péremption : 2003

Couleur : brun/vert kaki

Lorsqu’il est développé, ce film est étonnant parce qu’il présente une transparence que je n’avais vue auparavant. Il semble être conçu pour la copie de document. Parce qu’il est à fort contraste, il est assez particulier à utiliser. À peine surexposé ou sous-exposé, et la photo est à jeter.

Au développement, on le trempe 11 minutes dans du D-76 dilué en 1+1 à 20°C. On peut éventuellement tenter un peu moins pour diminuer le contraste des clichés.

Royan – Novembre 2013 – Nikon F100 – Nikkor 135mm f/2 :

Royan – Novembre 2013 – Nikon F100 – Nikkor 135mm f/2 :

Un exemple d’exposition ratée. Royan – Novembre 2013 – Nikon F100 – Nikkor 135mm f/2 @ f/2 :

Mais une fois que l’exposition est mieux contrôlée, on arrive à des clichés plus exploitables. Notez qu’en raison du fort contraste de ce film, le vignetage naturel de l’optique est très renforcé. Royan – Novembre 2013 – Nikon F100 – Nikkor 135mm f/2 @ f/2 :

Voici une comparaison avec un film « standard » Ilford HP5+ :


NIKON D90, 50 mm, f/8, 1/60 s, 200 ISO

Deux autres exemples sur cette même plage de Royan :

Bref, pour moi le film Eastman SO-331 est rudement intéressant car il est bien différent d’un film moderne classique dans son utilisation. Je dirais même qu’il est incontournable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Blue Captcha Image
Refresh

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>