Recherche : Evaluer scientifiquement un bokeh

Depuis des dizaines d’années, il est coutume de mesurer les performances optiques des objectifs en se basant presque uniquement sur des mesures de résolution qu’on désigne par abus de langage par le terme « piqué ». Il est vrai, cette grandeur est facilement quantifiable. Il arrive aussi que d’autres aspects soient pris en compte, comme le vignetage, la distorsion ou l’aberration chromatique transversale, ceux-ci étant également mesurables scientifiquement et donc appréciables objectivement.

Or, s’il reste bien un aspect qui reste dans le flou (et c’est le cas de le dire), c’est le bokeh. Lire la suite